Les formations data, des métiers qui recrutent

Les formations data

Publié le : 27 février 20237 mins de lecture

Les prochaines années seront le théâtre du foisonnement des entreprises data-driven ou qui font des données une matière première de base. Les activités data évoluent et nécessitent la disposition d’une équipe data complète. Certains métiers data seront toujours au cœur des besoins. Mais on verra aussi l’apparition et le développement d’autres domaines d’activités liés à la Big data. Voici une petite revue des emplois data prometteurs.

Les métiers data phares 

Dans ces prémices de la Big data, les premiers métiers destinés à la gestion et au traitement des données massives et visant à leur donner de la consistance sont toujours les stars dans cet écosystème. Tout tourne autour du traitement data, en amont et en aval.

Les métiers liés au traitement data

En matière de traitement de données, il est important de mettre en place un environnement numérique et informatique adapté. Les activités correspondantes sont tenues par des experts en structure data. 

  • Le data miner scrute les différentes sources de données internes et externes à l’entreprise, pour répertorier les éléments utiles pour son entreprise à l’aide d’outils statistiques entre autres. Il mettra cela à la disposition des agents et responsables de traitement de la data, ou directement aux décideurs.

  • Le data architect est celui qui conceptualise ou contribue à la conception d’une structure d’organisation du traitement et de l’exploitation des données. Il initie l’élaboration d’infrastructures améliorées de collecte, d’archivage et d’exploitation de la data. Il conçoit des améliorations aux modélisations par rapport aux enjeux des métiers, et pour faciliter le recoupement ou la synthèse des données à traiter. C’est un métier data clé dans un contexte du développement du Cloud.

  • Le data engineer est chargée de relayer le data architect dans la réalisation et le développement de l’infrastructure data. Il prend aussi en main la maintenance et l’amélioration de celle-ci, contribue au dispositif de sécurité, supervise le traitement des données et contrôle leur qualité, etc. Il dispose aussi d’un rôle crucial en matière de traitement des données, notamment le suivi et le monitorage des flux de data.

Les métiers data phares

Les principaux métiers de traitement data sont sans doute les plus connus dans le microcosme data.

  • Le data analyst se charge du traitement des données issues des travaux du data miner ou de sources à disposition de l’entreprise. Il va donner un sens aux données et en extraire des éléments utiles pour la stratégie de développement et de croissance de l’entreprise.  

  • Le data scientist a aussi un rôle analytique face à la disposition de données massives et non structurées. Il valorise les données qu’il a traitées et extraites, pour les utiliser dans la conception de la bonne stratégie.

Les métiers de la sécurité data et de l’exploitation

Dans un contexte global d’utilisation d’espaces virtuels de stockage et de travail data comme le Cloud, les parties prenantes dans la sécurité et l’exploitation des données ont leur identité professionnelle propre. On peut citer :

  • L’analyste cybersécurité prend en main la préservation des structures data mises en place, ainsi que de l’intégrité et de la confidentialité des données. Plusieurs actions lui incombent : surveillance et contrôle des systèmes d’information, détection et identification d’incidents de sécurité, mise en place de mesures de protection, etc.

  • Le dataviz consultant est un expert en data visualization dont le travail vise à optimiser la présentation des données extraites, en vue de les rendre plus accessibles aux décideurs ou des acteurs sans expertise data.

Les nouveaux métiers data 

Le monde de la data dans son aspect professionnel est sans cesse en expansion. De nouveaux acteurs prennent régulièrement place au sein des équipes data.

Métiers data d’encadrement

De manière générale, les postes d’encadrement ou de direction dans un dispositif de traitement de données sont assez nouveaux. Ouverts même seulement après quelques formations up-skilling, ils sont la preuve que le monde professionnel de la data est largement favorable aux évolutions de carrière. 

  • Le chief data officer se charge de créer un environnement ou une structure favorable aux métiers data, s’assure de la qualité et de la pertinence des données, tout en favorisant l’accès des décideurs et d’autres acteurs. Dans le cadre de son travail, il se charge de trouver et mettre en place tous les outils nécessaires aux analyses data après traitement.

  • Le data protection officer veille globalement à la conformité du processus data au RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données. Il informe et conseille les acteurs et les décideurs, tout en contrôlant la gestion des données sensibles.

Les métiers d’optimisation data

A côté du data analyst, du data scientist, du data engineer ou encore de l’analyste cybersécurité, de nouveaux métiers censés améliorer le traitement et la gestion des données surgissent le long des évolutions de la data et des technologies de l’information. On peut citer quelques-uns comme : le Data steward, l’ingénieur DataOps, etc.

Comment apprendre un métier data prometteur ?

Les métiers data se sont généralement créés au sein même des entreprises data-driven. Les cursus classiques dans les universités et autres centres de formations universitaires touchant à la data sont ainsi rares. La formation data dans les centres spécialisés est pratiquement la seule ou principale solution d’apprentissage ou de perfectionnement dans ce domaine. 

Des centres de formation data comme Datarockstars se spécialisent particulièrement dans l’apprentissage métier. À l’issue de différentes formations de tous niveaux, des formations immersives et des formations en bootcamps, les étudiants, chercheurs d’emplois comme les salariés pourront maîtriser toutes les théories et pratiques correspondant au métier de data analyst, de data engineer, de chief data officer, etc.

Plan du site